L’IRIS publie un portrait sur les effets de la crise sanitaire

Catégories: Vie Communautaire >> Actualité
Autheur: IRIS

 

Le 20  mai dernier, l’IRIS a publié un portrait de la situation pour les organismes communautaires du Québec par rapport aux effets de la crise sanitaire.

Voici un apperçu des faits saillants de ce rapport:

  • Pendant la première vague, les groupes ont surtout augmenté le travail d’accueil et de référence et de dépannage alimentaire, donc la réponse aux besoins de base pressant, alors que les activités fortement ralentis ou arrêtés, ont été la mobilisation, l’action collective et la représentation politique.
  • Bien que 20% des groupes sont encore dans une situation précaire en raison du sous-financement chronique, les groupes communautaires du Québec s’en sortent généralement mieux qu’ailleurs au Canada grâce à leur modèle de financement basé sur le financement à la mission.
  • Cette résilience a toutefois un coût humain : pour les deux tiers des groupes interrogés, la charge de travail était immense et difficile à prévoir ce qui a eu des conséquences sur l’équilibre vie personnelle-travail et sur le sentiment d’accomplissement des travailleuses.
  • Près d’un groupe sur cinq est dans une situation précaire en raison du sous-financement et de la pandémie, et le quart de ceux-ci sont dans une situation qui met en danger leur existence.